Search for content, post, videos

Sur les traces du Poivre Blanc de Penja: Une référence à l’échelle mondiale! (Partie 1)

Situé au Cameroun dans la région du Littoral, plus précisément dans le département du Moungo, la ville de Penja est célèbre pour son poivre, l’un des meilleurs dans le monde entier! Pour la 1ère partie de ce dossier, nous nous attarderons un peu plus sur l’histoire et surtout la production du Poivre Blanc de Penja.

 

Poivre Blanc de Penja

Ce condiment exotique a remporté la majorité des voix après avoir été testé à l’aveuglette par des chefs cuisiniers à travers le globe. Il s’est vu décerner le titre de première Indication Géographique Protégée (une propriété intellectuelle protégée) de l’Afrique subsaharienne, et deuxième de la même caractéristique à l’échelle mondiale, juste après le poivre cambodgien de Kampot. Au vu de tant d’éloges, l’on est automatiquement curieux de découvrir ce qui peut rendre à ce point cette épice unique en son genre. Pour trouver la clé de l’énigme, il faudra tour à tour rentrer dans son histoire, énumérer ses caractéristiques intrinsèques, déceler le mystère qui plane autour de son processus de production à sa commercialisation, ainsi que les statistiques qui lui sont rattachées.

 

Histoire… Raconte

Le Cameroun doit son poivre au français Antoine Decré, un planteur de bananes à Penja. D’ailleurs, la banane de Penja est aussi un autre aliment qui fait  l’objet de convoitise au niveau international. La petite histoire raconte qu’Antoine Decré décida un beau jour de planter quelques lianes de poivrier issues de la famille des ‘’piper negrum’’ (provenant de l’Inde) sur les terres volcaniques de Penja à la période coloniale.

 

 

Production du Poivre Blanc de Penja

Avant toute chose, il est crucial de souligner que le village de Penja est situé dans une région volcanique, à 100 Kilomètres du Mont Cameroun à Buea, une autre ville du Cameroun. Penja est parsemé de petites collines et connait un climat tropical. Toutes conditions réunies, il faut tout de même noter que le processus de production dudit poivre reste assez long.

 

En effet, ce n’est qu’après 06 mois en pépinière que les lianes de poivrier sont plantées au pied des tuteurs (des troncs d’arbre sur lesquels vont s’enrouler lesdites lianes). Par la suite, il faudra attendre entre 03 et 04 ans pour pouvoir récolter. Décourageant n’est ce pas ? Seulement si ce détail vous poussait à faire marche en arrière, vous ne découvririez alors pas la magie qui s’opère après la récolte de ces fameuses « graines d’or « !

Il existe différentes méthodes concernant la phase de récolte jusqu’à la vente du célèbre poivre blanc de Penja. Sans plus vous faire attendre, découvrez le processus de production de notre fierté nationale.

 

  1. La phase de récolte proprement dite

Comme stipulé précédemment, pour récolter le poivre blanc, il faudrait le récolter à maturité. Il faudra donc attendre que les grains des grappes qui se sont formées sur les lianes commencent à prendre une couleur rouge avant d’être cueillies en toute quiétude.

 

 

 

 

  1. La phase de mise en fermentation

Une fois la récolte terminée, les grains de poivre rouge sont versés dans d’énormes tonneaux pour dix jours maximum de fermentation. Ces derniers sont remplis ensuite remplis d’eau de source exclusivement. En effet, c’est précisément cette source d’eau issue des roches volcaniques qui va donner à cette épice sa couleur blanche dorée (après bien sûr séchage au soleil).

 

Pendant le processus de fermentation, les enveloppes rouges de ces grains appelées ‘’péricarpes’’ vont se détacher de leur noyau et remonter pour s’accumuler en surface lors de l’ascension du gaz carbonique. Par ailleurs, il est impératif que ladite eau utilisée pour la fermentation soit changée toutes les 12 heures ou 24 heures selon les techniques de macération utilisées par chaque planteur.

 

  1. La Phase de nettoyage

Une fois la phase de macération arrivée à terme, les fameux  grains de poivre sont à présent rincés, ensuite nettoyés afin de parvenir à retirer complètement le péricarpe.  Par la suite, ils sont égouttés.

 

  1. Le séchage

 Aussitôt dit aussitôt fait, les  grains de poivre blanc obtenus (c’est à dire ceux dont les enveloppes rouges ont réussi à se détacher complètement de leur noyau), sont étalés sur d’immenses toiles pendant une semaine pour une phase ultime de séchage au soleil, ce soleil si cher à Penja puisqu’il a à sa façon, il a le don d’affiner chaque grain de poivre blanc.

 

 

  1. La phase de calibrage

Une fois les grains de poivre blanc séchés, des femmes les calibrent avec des tamis spéciaux, l’objectif étant de ne retenir que les gros grains afin de respecter les normes nationales et internationales de fabrication en matière de diamètre et de poids ; ce sont ces « rescapés » qui seront empaquetés ou embouteillés et mis en vente localement ou exportés.

 

 

 

 Rendez-vous à la deuxième partie de ce dossier pour aborder les aspects qui rendent unique le Poivre Blanc de Penja.      

 

Disclaimer: Les photos utilisées pour illustrer cet article ne m’appartiennent pas.                                       

2 comments

  • Waouuhhh, très bel article qui parle de notre poivre qui est devenu international. Wait the next step.

  • j ai plusieurs utilisee le poivre blanc qui donne du peps au marinade et bien plus….Ce article détaillé nous en apprend plus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *