Search for content, post, videos

Cela va faire une semaine qu’a eu lieu de Show Case de l’artiste Magasco au Pacha Club (Ancien American Graffiti), à Douala. Magasco aka « Bamenda Boy » est l’un d’un rares artistes urbains camerounais dont je suis l’une des plus grandes fans. Personnellement je trouve que c’est un jeune garçon qui a beaucoup de talents en tant que musicien et cela va faire près de 2 à 3 ans maintenant que je suis son évolution. Jusqu’ici Magasco n’a pas eu beaucoup de scènes et pour les quelques fois qu’il peut se produire à Douala, j’essaie de ne pas rater ça. J’ai laissé un peu de temps avant d’écrire cet article afin de prendre un peu de recul face au « fanatisme » que je pourrais avoir pour l’artiste. Car même si j’aime beaucoup Magasco, je crois que donner des humbles avis sincères ne peuvent qu’aider l’artiste à s’améliorer.

 

It will be one week now that the Show Case of the artist Magasco took place at the Pacha Club ( Ex American Graffiti ) in Douala . Magasco aka  » Bamenda Boy » is one of the few urban Cameroonian artists I ‘m one of the biggest fans. Personally I think it is a young boy who has a real talent as a musician and it will be nearly 2 to 3 years now that I’m watching his evolution. Magasco has not had a lot of scenes and whenever he is trying to be in Douala, I will do all my best to not miss it. I left some time before writing this article so that I can take a step back to  the  » fanaticism  » that I might have for the artist. But even if I love Magasco, I believe that giving a sincere and humble opinion can only help the artist to improve himself.

 

Magasco Show Case

(c) Bonas Fotio

La première fois que je l’avais vu sur scène, c’était au Douala Hip Hop Festival un mois plus tôt. J’y étais allée spécialement pour voir le Bamenda Boy en scène et acheter son dernier EP intitulé « Raw Gold ». Mais même si j’ai trouvé que Magasco avait quelques difficultés avec la scène, le « Bamenda Boy » a quand même bien su entraîner la foule (et moi y compris) à danser sur son dernier tube « Wule Bang Bang » tiré de cet album que je savourais quelques heures plus tard une fois chez moi. J’ai d’ailleurs trouvé que cet album portait très bien son nom, de l’or à l’état brut! Ce gars, je vous dit c’est un talent à l’état brut! J’ai passé près de 48h à écouter en boucle « Bolo« , « Belinda » et « Deal« , mes morceaux préférés de cet l’album. « Deal » a été la surprise de l’album, en découvrant le côté rappeur de Magasco. Je ne vous dit pas qu’entretemps, j’ai appris par coeur les 2 premières chansons citées précédemment. Il me tardait donc d’être à ce ShowCase pour faire avec l’artiste le tour de son EP, mais surtout pour voir ce que Magasco avait à offrir au public côté scène et spectacle, car croyez-moi, les artistes urbains camerounais ont encore du chemin de ce côté là. Car pour l’instant il n’y a que Stanley qui met tout le monde d’accord côté présence, performance ou prestation scénique. Mais, ne nous égarons pas du sujet, et revenons à ce show case.

 

The first time I saw Magasco on stage, it was the Douala Hip Hop Festival a month earlier. I went there specially to see the Bamenda Boy on stage and buy his latest EP titled « Raw Gold ». But even if I found that Magasco had some difficulties with the scene, the « Bamenda Boy » still knew how well to lead the crowd (and myself included) to dance on his latest hit « Wule Bang Bang » taken from that album I savored a few hours later once I came back home. I also found that this album was really carrying well his name of « Raw Gold« ! This guy, I tell you, he is a pure talent! I spent almost 48 hours on listen again and again the songs « Bolo », « Belinda » and « Deal », my favorite pieces of this album. « Deal » was the surprise of the album as I was discovering the rapper side of Magasco. And I won’t tell you that in the meantime, I memorized the first 2 songs mentioned above. So I was curious to be at this ShowCase to have a live view of the artist on his EP, but also and mostly to see what Magasco had to offer to the public on stage, cuz trust me cameroonian urban artist have a long day to go on stage performance. And at the moment there is only Stanley who puts everyone okay about the presence and performance on stage. But, let us come back to this show case.

Souvenir du Douala Hip Hop Festival
Magasco au #DHF2015    Magasco at the Douala Hip Hop Festival

Le Jeudi 21 janvier, le soir même du ShowCase, je sors d’un petit état de santé qui me vaut un traitement un peu lourd en anti-inflamatoire, anti-biotique, anti-douleur et j’en passe. J’étais assez faible et fatiguée et à une heure de l’horaire annoncé du show, j’envisage ne plus y aller. Mais juste quand je publie l’éventualité de ne pas assister au show, un ami m’appelle en me disant qu’il est déjà sur place pour voir mon artiste préféré lol! Wow! Une heure avant?! Lol! Ce coup de fil a été la motivation qu’il fallait pour que je trouve la force de m’apprêter et me rendre au Pacha Club. Je devais aussi y retrouver Vanessa, jolie jeune femme qui s’est lancée dans le blogging tout récemment. Son blog porte sur les jeunes talents de la musique camerounaise, faites-y un tour ICI.

 

On Thursday, January 21st, at the evening of ShowCase, I was coming out of a small health issue that was recquiring a slightly heavy treatment of anti -inflammatory , anti- biotic , anti- pain and so on. I was quite weak and tired and one hour before the announced schedule of the show, I was thinking that I would not finally go to the show case. And just when I was publishing that I may not attend the show, a friend called me and said that he was already there to see my favorite artist lol ! Wow! An hour before ?! Lol ! This call was the motivation that I needed to find out the strength to prepare myself and go to the Pacha Club in Akwa. I also had to find there Vanessa , a pretty young woman who embarked on blogging recently.

 

Les Marches d'Elodie - Magasco - Raw Gold Album - Release Party Pacha Night Club

 

Quand j’arrive au Pacha Club à Akwa à 19h40, je paie mon entrée qui donnait droit au CD offert. Et une fois à l’intérieur, je découvre une salle déjà presque pleine qui attend juste que le show soit lancé. Je retrouve Vanessa, tout près de la scène, et quelques amis (y compris celui qui m’avait appelé) dans la salle. Une heure plus tard (pour un événement annoncé à 19h), le show fût enfin lancé. Je préfère vous laisser vous faire une impression par vous même à partir des quelques images ci-après et passer directement à la revue de ce ShowCase.

 

When I arrived at Pacha Club in Akwa at 7.40 pm, I pay for my entry which entitled the CD offered. And once inside, I discovered a room almost full and that just waiting for the show to be launched. An hour later (for an event announced to 7pm), the show finaly began. I prefer to let you make an impression all by yourself from the few pictures below and I’ll go directly to the review of the ShowCase.

P.S: Les photos sont KamerKonnection et le page officielle Facebook de Magasco.

magasco and dancers

magasco at the Pacha Club - Akwa- Douala

magasco on stage

magasco-n-fans

magasco-signing

 

Les points forts:

  • Déjà salle comble pour l’artiste! Chapeau pour cela! Je ne parle même pas de toute la salle qui s’est levée quand il fallait danser sur « Wule Bang Bang » ou du public qui reprenait le cri du refrain en coeur ainsi que celui de la chanson « Oublier ».
  • Belle programmation musicale. Si la plupart des personnes présentes découvrait les titres de « Raw Gold » présentés ce soir-là, un rappel des sorties antérieures a pu mettre le public à l’aise et lui a permis aussi de ne pas être totalement largué tout au long du show.
  • Interaction avec le public. Au cours du show, Magasco a su avoir et garder l’attention du public. Sa prestation a été très suivie et je ne vous parle pas du nombre d’appareil photo braqué sur l’artiste. La demoiselle choisie dans le public pour le rôle de « Belinda » a bien joué le jeu. Et pour ceux qui étaient présents, je ne sais pas si vous vous en êtes rendus compte mais Magasco a dédicacé ses albums pendant au moins une heure! Oui oui! Pendant plus d’une heure même, les gens se succédaient sur la scène pour se faire signer les CDs achetés ou prendre les photos avec l’artiste. J’ai été un peu agréablement surprise par cet aspect là.
  • La présence de certains autres artistes et acteurs urbains ou de ceux qui les encadrent même s’ils n’étaient pas nombreux, c’est vrai. En dehors des célèbres animateurs radio qu’on ne présente plus tels que Brice Albin (le MC de la soirée), Bonas Fotio ou Fidjil ou même d’un des populaires Dj du pays actuellement Dj Cyrius Black, il y avait aussi des artistes qui ont répondu présent. J’ai pu par exemple croiser et discuter avec Janéa Pol’Anrhy à l’origine de « Tu Dors, Ta Vie Dort »  #TDTVD , un concept et une chanson qui ont eu du succès il y a 2 ou 3 ans de cela. On a annoncé aussi CoolKid, que je ne connaissais pas du tout et qui chante « Seriously« . Davy Lessouga, le manager de Franko était aussi dans la place, il s’est fait dédicacer le CD tout en échangeant avec Magasco. J’ai pu aussi apercevoir Daddy Cool aux premières loges du spectacle, pour ne citer que ceux-là. Je trouve que c’est déjà bien si les jeunes artistes peuvent se soutenir comme cela. La musique urbaine camerounaise est en train de prendre de l’ampleur et ce serait bien qu’il y ait plus de contacts entre les artistes.

 

The positives points:

  • Full hall for the artist! I do not even talk about the moment when the whole room rose up to dance on « Wule Bang Bang » or the public who took up the chorus and also sang on the song « Oublier ».
  • A good program of music. While most attendees was discovering the titles of « Raw Gold » presented that night, a reminder of earlier releases put the public at ease and allowed him also to not feel completely dropped out throughout the show .
  • Interaction with the public. During the show, Magasco was able to have and keep the attention of the public. His performance was very well followed and I’m not talking about the number of cameras pointed at the artist. The girl selected from the public for the role of « Belinda » played the game well. And for those who were present, I do not know if you realized it but Magasco signs autographs for his album for at least an hour! Yes! And even over an hour, people succeeded on stage to have their CDs signed or take pictures with the artist. 
  • The presence of some other artists and urban actors or those who govern them even if they were not numerous was a good thing too. Besides the well known famous radio presenters like Brice Albin (MC of the evening), Bonas Fotio and Fidjil or even one of the most popular Dj currently in the country, Dj Cyrius Black, there were also artists who were present. I have seen and discuss a bit with Janea Pol’Anrhy, behind the concept « Tu Dors, Ta Vie Dort » #TDTVD, a concept and a song that had success 2 or 3 years ago. CoolKid was also announced, and I didin’t know about the guy till that night. He is the one who is  singing « Seriously« . Davy Lessouga, the manager of Franko was also in the place, he went to have a dedicace of the CD and exchange a while with Magasco. I also saw Daddy Cool in the front row of the show. All that just to name a few of them that were present. I think it’s good if young artists can support each other like that. Cameroon’s urban music is taking step foward and it would be nice if there can be more contacts between the artists.

Magasco - Tweet from Minks   Magasco au Pacha Club - Douala

 

Les points négatifs:

  • La prestation scénique: Voila ma principale déception de ce showcase. Prendre des danseurs (d’ailleurs, je les ai trouvé un peu nombreux pour la scène) pour faire un spectacle ou une scène, c’est presque du classique. Ça n’a rien de nouveau. Mais parlant de la mise en scène, de la prestation scénique de l’artiste, il n’y a rien eu qui me fera garder un souvenir marquant de ce showcase. Ce n’était pas un concert certes, mais je suis sûre qu’avec un peu plus de créativité, Magasco et son équipe aurait pu nous servir quelque chose de vraiment frais annonçant le retour de l’artiste sur scène.
  • La prestation musicale: La prestation de l’artiste même m’a fait confirmer une fois de plus que Magasco tout comme plein de jeunes artistes urbains au Cameroun doivent encore vraiment travailler la scène. Je ne sais pas si c’est dû au fait qu’ils n’en font pas assez ou alors presque pas du tout. Je l’avais constaté au Douala Hip Hop Festival et normalement aussi dans le cas de Magasco, je savais déjà que je n’avais pas beaucoup à espérer de ce côté là. Quelques fois, on sentait bien qu’il n’arrivait pas toujours à finir ses paroles de chansons ou alors qu’il avait un peu de mal avec les passages en français.
  • Omission de chanson. Ce dernier point est essentiellement personnel et par conséquent optionnel ou sans réelle objectivité. L’artiste était supposé nous présenter son album et donc tous les titres y afférent. Mais il y a une piste qui n’a pas été présentée au public et je ne sais pour quelle raison. Et ça m’a d’autant plus énervé que c’est ma chanson préférée de cet EP, et même en faisant un sondage auprès de ceux qui avait déjà eu l’album avant comme moi, les chansons les plus appréciées à part « Wule Bang Bang » étaient « Belinda » et « Bolo ». Je ne sais pas si cet oubli était stratégique ou volontaire mais j’ai bien trouvé dommage que cette chanson n’ait pas pu être présentée au public.

 

The negative points:

  • The stage performance: Here is my biggest disappointment of this showcase. Taking dancers (that I think were a bit too much on the stage) to a show or a scene, it’s almost classic. It is nothing new. But speaking of the staging, the performance style of the artist, there was nothing that will make me keep a real memory of this showcase. It was not a concert of course, but I’m sure that with a little more creativity, Magasco and his team could have served us something really cool announcing the return of the artist on stage.
  • The Musical performance: The musical performance of the artist made me confirm once more that, like Magasco, most of young urban artists in Cameroon have some little issues with the scene. I do not know if it is because they are not doing enough or almost not at all but I found that there was quite a problem about that in the Douala Hip Hop Festival. And in the case of Magasco, sometimes we could feel like he was not always able to finish his lyrics and then he had a little trouble with the French sentences.
  • Song omission: This last one is essentially personal and therefore optional or with no real objectivity. The artist was supposed to present his album and therefore all the titles of its. But there is a track that has not been presented to the public and I don’t know why. And it made me even more upset that this is my favorite song of the EP , and even by making a survey of those who bought the album before like me, the most popular songs from it appart  » Wule Bang Bang  » were » Belinda « and » Bolo  » . I do not know whether this omission was deliberate or strategic but I found it quite sad that the song could not be presented to the public.

 

Voilà pour ma part! Sinon au final, plus de points positifs que de négatifs, donc Magasco s’en tire avec une bonne note. Le public a eu l’air d’avoir vraiment apprécié le show, et moi aussi j’ai passé un bon moment pendant ce show malgré tout. Vous savez que quand je vous parle de quelque chose c’est pour vous donner aussi quelques infos en douce non?

J’ai pu échanger un peu avec Magasco après sa prestation lors du Douala Hip Hop Festival et discuter avec Pit Baccardi, son manager et producteur, propriétaire d’Empire Company pendant ce showcase et il paraît que le maxi album de Magasco devrait sortir très très bientôt. Un LP où l’on retrouvera encore plus de titres et surtout de nouvelles chansons pas encore dévoilées au public. Donc j’attends fermement cet album là! Je crois beaucoup au talent de ce jeune homme et j’espère qu’il connaîtra un vrai succès bientôt. Je vous passe les dates à venir de l’artiste et le clip vidéo de Wule Bang Bang ;-).

 

That’s  all for me! In the end, more positives points than negatives, so Magasco gets away with a good grade. The audience seemed to have really enjoyed the show, and I also had a great time during the show anyway. You know that when I talk to you about something that is also to give you some fresh infos about the subject right?

I exchanged very few words with Magasco after his performance at the Douala Hip Hop Festival and discuss with Pit Bacardi , his manager and producer, owner of Empire Company during this showcase and it seems that the maxi album of Magasco should be out very very soon. A LP where you can still find more titles and especially new songs thar are not yet revealed to the public. So I firmly expect this album there! I strongly believe in the talent of this young man and I hope he will experience a real success soon. I’ll leave you with the upcoming dates of the artist and the video clip Wule Bang Bang 😉 . Enjoy! 

magasco au Centre Culturel Camerounais    Magasco for Jully Events

 

Pour le compte-rendu du Showcase, vous pouvez lire l’article sur KamerKonnectionavec un petit extrait vidéo ici: « Un jeudi de Raw Gold avec Magasco »

Pour avoir les avis et critiques sur l’album « Raw Gold », rendez-vous sur bwelitribe.com et Kurbain.com

In english: kamerflowmagazine

Page Facebook: Magasco

Comptes Twitter: @Magascobboy / @Empire_Company

Pour acheter l’album en ligne: Sur iTunes

Pour écouter l’album: Sur SoundCloud

 

(c) Photos by KamerKonnection / Magasco

1 comment

  • Si aziatomik a joué avec un grand nombre de musiciens
    connus dans les années 1960, une partie de ces premiuers morceaux nne sont disponibles que
    sur des bootlegs, la lupart diffusés par le fan-club de aaiatomik à
    la fin des années 1970.

Répondre à blogger ou wordpress Cancel Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *