Search for content, post, videos

Essai en cuisine…

Il y a quelques temps encore sur un réseau social, je me faisais gentiment taxer de « femme 2.0 », parce que j’avais osé affirmer que je ne savais pas faire la cuisine…

Hum !  Inutile de vous dire que la gent masculine n’a pas tardé de ne pas s’empêcher de me demander sur quoi je comptais pour le mariage, et de me rappeler qu’une femme qui ne sait pas préparer, cuisiner, avait 90% de chances de ne pas se marier… Well, il y’a encore 10% qui ne sont pas encore totalement perdus, heureusement donc pour moi, on dirait bien que mon cas n’est pas encore fatal ni désespéré…
Ainsi donc je représentais la génération de « femmes 2.0 » que les hommes ont tant de mal à comprendre… Ces filles, femmes, compliquées, loin de l’image traditionnelle de la femme et mère au foyer, celles qui ont du mal à représenter cet art culinaire dans lequel nos mamans excellaient et entre autre marquaient nos hommes… J’avoue, dans ce domaine-là je suis bien médiocre… Avant je trouvais des excuses bidons, du genre « faire la cuisine me fatigue », « je n’aime pas / je ne veux pas aller au marché », « je n’ai pas le temps », jusqu’à… aujourd’hui… Aujourd’hui, où c’est encore plus fatigant de manger presque toujours dehors, où je n’aime pas / je ne veux plus manger les mêmes choses la plupart du temps, et enfin où je n’ai plus le temps de me faire plaisir à moi-même…
Il y a donc une semaine, la réalité m’a rattrapé. J’avais une méchante envie de poulet DG (spécialité camerounaise faite de mélange de poulet et de plantains frits), c’est d’ailleurs l’un de mes plats préférés, aussi simple soit-il lol ! Mais je me retrouvais à Bafoussam, ville que je connaissais à peine et où il est assez difficile de trouver un restaurant ouvert en semaine. J’aurais été à Douala, je n’aurais pas paniqué. Un « Beefsteak-Plantains »  sénégalais de chez Alpha à Ange Raphael, ou Kadjidja à Akwa aurait rapidement fait l’affaire ^_^. Bref, en attendant non seulement, j’ai faim, j’ai la flemme et pas assez d’énergie pour sortir chercher à manger, en plus le budget se faisait de plus en plus ‘sexy’ (limité), car croyez-moi la vie dans les petites villes est plus chère qu’on ne le croit… Et ce soir-là je fis un effort presque surhumain de sortir me payer à manger u_u. Jusque-là c’était un peu gérable, mais du coup j’étais chez mon ami qui s’était déplacé et qui devait revenir 3jours plus tard. Calcul rapide : si je continue comme ça, ça ne va pas aller, je ne vais pas y arriver. En plus mon ami rentrait, une occasion pour le surprendre, pourquoi pas ?

Mon envie de poulet ne me laissait toujours pas. J’avais beau fuir cette éventualité, mais il était vraiment temps que j’envisage de me mettre sérieusement à la cuisine. J’avais encore 3 jours avant le retour de mon homme, juste ce qu’il me fallait pour prendre l’élan et la force d’aller au marché et préparer. Ca me revenait au : 1er jour pour me reposer et prendre des forces pour préparer le combat (eh oui, faut pas me stresser lol), le 2ème jour pour faire le marché et le 3ème jour pour la préparation. Pour un plat que j’aimais vraiment il fallait que je me fasse honneur pour la 1ère fois avec ce fameux poulet DG qui frôlait la hantise. Je me suis mise sur le net à la recherche d’une recette facile, illustrée et bien expliquée. Les 1ers résultats furent un peu décevants, il faut le dire. Et puis je suis tombée sur cette merveille…Le blog de FRYOU ! Juste avec les images, ça donnait vraiment envie de s’essayer, c’était si simple et si bien illustré. J’ai mis la page en favoris, enregistré, imprimé, et même recopié la recette ! Pour vous dire ce que cette recette représentait pour moi lol !

J’ai suivi la recette au mot près ! Et le résultat? C’était DE-LI-CIEUX ! D’ailleurs mon ami n’en revenait pas lol ! Sauf qu’à la place du poulet j’ai plutôt opté pour la viande comme chez les sénégalais lol ! En plus à Bafoussam, en faisant le marché (A), je me suis rendue compte qu’il fallait se rendre presqu’à l’autre bout de la ville au marché B, pour trouver du poulet, je n’étais pas prête pour ça.

Essai en cuisine - Les Marches d'Elodie
Pour une première expérience en cuisine, j’en suis plutôt très fière ! C’était rien d’extra, pas une recette compliquée je sais, mais au moins, je commence bien :-P. Je trouve un peu plus d’entrain à préparer. Ce n’est pas non plus comme si je préparais pour la 1ère fois quelque chose de bon. Mais les autres fois, c’était vraiment au pif, et par horoscope lol !
Un grand merci encore à Frieda pour ses recettes (camerounaises) simples et faciles à réaliser. D’ailleurs pour la prochaine fois j’ai déjà ciblé le Poissons aux Légumes et Ignames et la Sauce Tomate accompagnée de Grillades de son blog à préparer. Je vous invite chaleureusement à faire un tour sur son blog, surtout pour les apprentis-cuisinières comme moi ;).
A bientôt….

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *