Search for content, post, videos

Au SENAT

Le SENAT est un style de cabaret bar situé à Akwa destiné à une clientèle, on va dire « aisée ». Ils sont trois dans la ville de Douala à être dans la même catégorie. Il y a LA CIGALE à Bonanjo, LE SENAT à Akwa et LE CABARET H, toujours à Akwa à l’immeuble Belavie. En ce qui conçerne le 1er, j’en avais déjà parlé plus bas, j’en gardai un bon souvenir, cela dit, entretemps ils y a eu des travaux. Vous avez désormais un coin restaurant dans la salle et l’orchestre est quand même moins fameux… Le SENAT lui, la première fois que j’y suis allée, je n’étais même pas restée 5minutes et je m’étais déjà faite une 1ère (fausse ?) impression du lieu. Quant au CABARET H, je ne le connais pas encore, mais à ce qu’il parait c’est celui qui fait le plus dans de la soul / jazz par rapport aux deux autres, ce qui n’est pas trop mon style en fait. Mais enfin revenons à cette soirée au SENAT.

C’était le 29 décembre dernier, un de ses soirs, où l’on est tranquille chez soi, sans grande envie de savoir à quoi ressemble le dehors. L’euphorie des temps des fêtes de fin d’années ne m’ayant pas (encore) gagné. Vers 21h, mon téléphone sonne avec insistance, c’est Françoise, une de mes alliée des virées nocturnes, je sens dès lors que la soirée sera moins calme que prévu. Quelques minutes plus tard, on avait décidé de se retrouver dans une heure au SENAT pour une soirée improvisée entre filles (I like that) !

Senat - Cabaret - Drinks - Sorties - Douala - Les Marches d'Elodie

Quelques minutes après 22h, j’arrive au SENAT, dès l’entrée je rencontre Alain l’un des meilleurs amis de J-L (cf. articles précédents) cigare à la bouche, avec qui je discute quelques minutes. Je finis par rejoindre Françoise et sa sœur, à l’un des salons devant la scène. A deux fauteuils de moi, il y a Guy, bel homme et bon parti en passant, encore un bon ami à J-L. On s’est juste salué, il était accompagné de quelques filles qui semblaient être de passage au pays pour les congés. Bref, sur notre table je vois que Françoise et sa sœur ont déjà commandé et commencé une bouteille de Chivas avec quelques bouteilles de Schweppes et sodas en diluant. Je jette un rapide un coup d’œil à la salle pendant que ma soirée commence. A première vue, la plupart des filles présentes n’avaient pas l’air de vivre au pays, les hommes avaient une moyenne d’âge située entre 30 et 40ans, et quelques blancs çà et là. Comme personnalités, il y avait l’homme politique Joshua Osih, représentant du SDF et l’homme d’affaires Willy Tchamba qui a fait son entrée. Le premier plutôt en cavalier solitaire et l’autre en compagnie de 3 à 4 personnes.  Jusqu’ici je ne me suis pas intéressée à la scène…

Senat - Cabaret - Douala - Les Marches d'Elodie

Je regarde donc le podium, l’orchestre était formé surtout d’hommes mûrs, avec le doyen au centre, un look à la Ray Charles devant son piano et ses lunettes fumées, il ne manquait plus que la coiffure et la voix, et on s’y croirait presque, la gestuelle n’étant pas en reste mais il assurait bien. Justement en parlant de Ray Charles, c’est une sorte de chanson blues ou jazz qui se joue, raison pour laquelle je ne suis pas rentrée directement dans l’ambiance de la soirée. Bref, pendant ce temps je discute tranquillement avec les filles, rien de spéciale jusqu’ici. Environ dix minutes plus tard, le micro change de main, une fille, une des chanteuses, entre en scène, avec son turban elle évolue dans le même genre et rythme que son prédécesseur et entonne « Down On My Knees » d’Ayo, l’orchestre la suit jusqu’à son interprétation de « Fire On the Mountain » par Asa, où petit à petit les notes changent et l’orchestre aussi. Guy, l’ami de J-L, décide de se mettre à la batterie, il prend place et bizarrement à partir de là, la soirée prend un autre ton, elle devient plus rythmée, même sur un air de « Jailer » toujours par Asa…

Et à partir de là, on a atterri en Jamaïque avec quelques tubes reggae, puis on est passé par le Nigéria avec quelques interprétations des P-Square, pour finir aux antilles par les succès de Fanny J. Guy ayant joué pendant près de 40min ce fut couvert d’appréciations qu’il regagna sa place… Quand on décida de mettre un terme à ce voyage musical plutôt rythmé mais qui manquait d’épices de chez nous même au Cameroun, et de changer d’endroit pour la suite de la soirée, il était déjà 1h du matin. Direction l’Olympia, et en sortant du SENAT justement devinez sur qui on tombe… O_O .

En sortant donc du SENAT, on est d’abord frappé par une de ces coupes de voitures qui vous attirent tous les regards… Une Aston je crois. Dehors, il y a bien des gens, mais bizarrement on dirait qu’ils sont tous comme hypnotisés par quelque chose ou quelqu’un… On regarde autour de nous, et on voit un jeune homme en tee-shirt gris et pantalon jean qui fait des signes à une autre voiture garée (une autre Aston). Ohhh ! Mais c’est… Samuel Eto’o !!! Non ce n’est pas lui lol ! On traverse la route pour aller monter en voiture, comme si on avait juste eu une illusion, mais une fois sur le point de monter en voiture, Françoise, dit non c’est pas possible, elle ne peut pas avoir l’occasion de le voir en personne, et laisser passer ca ! Du coup, elle est revenue sur nos pas, a pris son courage et s’est dirigée vers lui… Samuel Eto’o ! Lol ! C’était bien lui, sans garde de corps, sans attroupement autour de lui et tout, bref Samuel Eto’o dans toute sa simplicité. Françoise, lui a demandé s’ils pouvaient prendre une photo ensemble et il a gentiment accepté. Louise, la sœur de Françoise s’est mise à ses cotés, et comme c’était moi qui avait l’appareil, il ne me restait plus qu’à filmer (c’était bien ma veine). Bref, tout ce qu’il fallait pour bien finir notre soirée au SENAT et continuer en beauté à l’Olympia…
Au Senat - Douala - Eto'o Fils - Les Marches d'Elodie

2 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *